Journée à Alba

05/04/2019

Journée à Alba


Combien de fois sommes-nous passés à quelques kilomètres d’Alba perchée sur son piton, nous promettant d’y revenir sans en trouver le temps. Aujourd’hui c’est fait et ce fut une superbe journée baignée de soleil. Nous avons découvert cette ville de ses origines romaines à nos jours.

Le matin, direction le site romain bordé par un magnifique musée tout en verre et métal à la terrasse abritée par une grande voile aux allures de bateau. Nous avons sur le site mesuré l’ampleur de cette ville désormais presque disparue. Avec beaucoup d’imagination, palais, immenses demeures, théâtres, rues de boutiques, tout une ville se déroulait sous nos yeux. L’intérieur du musée abrite une partie de ce qui a été trouvé sur le site : mosaïque aux poissons, mosaïques géométrique, lampes à huile, amphores, objets de la vie courante. Deux trésors ont particulièrement attiré notre attention : une lampe à huile unique décorée d’un quadrige aux chevaux magnifiquement ciselés, et une pluie d’étoiles en or aux différentes formes dont on ignore l’origine.

Après un déjeuner réconfortant, nous avons rejoint Alba la noire aux pierres alternées noires et blanches, aux rues calmes, poétiques avec leurs arcs de pierre enjambant la chaussée, aux magnifiques demeures bien ancrées et nous avons terminé par le hameau de Larroche dont l’énorme rocher, perché sur un petit piton est impressionnant et domine les maisons.

 
 


Merci à Philippe Doux de nous avoir partagé ses photos.

Retrouvez-nous sur notre page Facebook "Amis du Musée Calvet d'Avignon"

Créé le : Vendredi 05/04/2019

Journée à Lodève

15/03/2019

Journée à Lodève


L’arrivée à Lodève sous un vent d’ouest glacial en a surpris plus d’un, forts de la réputation de climat tempéré de la ville.

Notre première visite fût pour l’hôpital datant du XVIIIe mais toujours en activité aujourd’hui, des pavillons modernes s’étant greffés sur la partie ancienne que nous avons visitée. S’y trouve bien cachée une pharmacie datant du XVIIIe présentant de magnifiques pots en porcelaine blanche, alignés à la perfection et ornés de dorures et de légers bouquets de fleurs surmontés d’une écriture gothique en lettres d’or définissant les produits conservés.
Nous avons déambulé dans des pièces aux proportions respectables, choyant une série de meubles anciens dont certains absolument magnifiques, dons de généreux donateurs.

De là, à travers les ruelles endormies de la ville, nous avons gagné le nouveau musée ouvert en avril 2018, abritant une collection étonnante d’objets anciens chinois, rassemblée par le fondateur de la Compagnie de l’Orient et de la Chine, et donnés à la Ville de Lodève, objets pleins d’âmes, créés pour un individu en particulier, reflets de sa personnalité.

Après un délicieux déjeuner, accompagnés d’une guide, nous avons visité exceptionnellement la demeure d’un oligarque russe, amoureux du site sur lequel sont implantés une ancienne manufacture du XVIIIe, une maison de maîtres, et un parc immense aux multiples ponts, cascades, bassins, tout en dénivelés, envahis de violettes, d’orchidées et d’iris sauvages. Ce lieu féerique mais encore inhabité laisse entrevoir au loin le clocher de la cathédrale Saint-Fulcran comme dans un paysage italien.